Hommage à Samuel Paty
Article mis en ligne le 15 octobre 2021

par Hinde El Hajibi

Message du chef d’établissement à destination des élèves et de toute la communauté éducative :

Il y a un an un professeur était assassiné. Il s’appelait Samuel Paty.

Ce professeur avait enseigné à ses élèves qu’il faut être capable de construire sa propre opinion en ayant ce que l’on appelle un esprit critique.

Il leur avait appris par exemple que l’on peut débattre de toutes les idées et même des religions. Et c’est précisément pour cela qu’un extremiste religieux a assassiné cet enseignant à la sortie de son travail. L’école publique a la précieuse mission fondatrice et fondamentale d’instruire et d’éduquer les futurs citoyens, afin qu’ils soient maitres de leur destin et capables d’autonomie de jugement. L’atonomie de jugement c’est ce qui garantit la liberté.

La liberté est une valeur républicaine.

Pour garantir la liberté de pensée des élèves, l’école républicaine a été conçu très tôt (avant la separation des Eglises et de l’Etat), comme un espace laïque. La Laïcité est un principe majeur de la République parce qu’elle permet de nous emmener, ensemble, par-delà les différences de religion, sur les chemins de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

En hommage à Samuel Paty, qui a été décapité parce qu’il croyait en ces valeurs qui doivent tous vous permettre un jour d’agir en citoyen libre, je vous demanderai maintenant de respecter une minute de silence.

A partir de maintenant donc, et jusqu’à ce que je vous donne le signal de la reprise de vos activités, j’attends ce signe de reconnaissance et de respect plus exemplaire de votre part.